Autun (2011)

François COLLIN | 9 décembre 2014

Le Timbre : Autun (71) Emis le 16/05/2011 Retrait le 24/02/2012 Représentation de la ville, du temple de Janus et de deux statues qui ornent la cathédrale Saint-Lazare

La ville d’Autun est un véritable livre d’Histoire ! Classée « Â ville d’Art et d’Histoire  », elle est située en Saône et Loire, au début du Morvan … autant dire au cÅ“ur de la Bourgogne.

CM éditions Adia : la Cathédrale, OPJ Autun 14/05/2011

Autun àl’époque gallo-romaine :

L’histoire d’Autun commence presque avec notre ère : la cité devient capitale des Eduens (peuple gaulois) après la victoire de Jules César àAlésia, qui marque l’avènement de la période gallo-romaine. Les élites du peuple Eduen étaient favorables àRome, et l’empereur voulait conforter la puissance romaine en créant une grande cité en Gaulle. C’est donc vers l’an -15 que la cité est fondée par l’empereur Auguste et prend naturellement le nom d’Augustodumum, « Â la cité d’Auguste  ».
Autun, troisième ville de la Gaule romaine, se qualifiait de Sœur et émule de Rome et a conservé de nombreux vestiges de cette période pourtant lointaine, parmi eux le temple de Janus. Il date du Ier siècle. C’est une sorte de tour au plan carré, large de 16 m et haute de 24 m. Deux pans sont bien conservés et sont parvenus jusqu’ànous. Même si il n’était vraisemblablement pas dédié àJanus, ce temple est l’un des mieux conservés et reste un témoignage exceptionnel de la richesse historique du passé autunois.

CM éditions Valoire : le Temple de Janus, CàD Autun du 17/10/2011
CM éditions ND : Edifice Romain, dit Temple de Janus, OPJ Autun

Au Moyen-Âge :

A partir du Xème siècle, la ville d’Autun devient le chef-lieu d’un comté dépendant du duché de Bourgogne.
C’est vers 970 que l’ancienne cathédrale Saint-Nazaire obtient les reliques de saint Lazare, évêque du Vème siècle, venues de Marseille. Peu àpeu, ces reliques deviennent l’objet d’un grand pèlerinage. La Cathédrale devenue trop petite, en 1120, commence la construction de l’église St Lazare. Elle est consacrée en 1130 et les reliques y sont transférées en 1146. Le tombeau de saint Lazare est construit dans le chœur vers 1170-1180 pour vénérer les reliques. L’édifice s’achève àla fin du 12e siècle avec la construction du narthex. Cette église de pèlerinage est l’actuelle cathédrale Saint-Lazare.
Saint-Lazare d’Autun est célèbre pour ses magnifiques chapiteaux romans qui datent de 1130-1135 et pour son portail central qui est avec Vézelay le plus important portail roman de Bourgogne

CM éditions Barré Dayez : la Cathédrale St Lazare, OPJ Autun

En 1469, un grand incendie provoqué par la foudre fit tomber le clocher roman du transept de Saint-Lazare sur le chœur qui fut gravement endommagé. Des réparations sont nécessaires et c’est de cette époque que datent le grand clocher et les parties supérieures du chevet de la cathédrale.
En 1766, le tympan de Saint-Lazare fut recouvert de plâtre, car ce chef-d’œuvre était considéré comme trop vulgaire par les chanoines…ce qui lui permit de survivre àla Révolution !
L’Église Saint-Lazare est classée Monument Historique par liste en 1840. C’est Viollet-le-Duc, le grand restaurateur de Vézelay, qui commence la restauration de la cathédrale au 19e siècle : le tympan est alors dégagé (vers 1858). A cette occasion le trumeau du portail est orné de sculptures représentant St Lazare et sa sÅ“ur Marthe.

CM carte MG Editions : le trumeau du Grand Portail, OPJ Autun

L’époque moderne

C’est àcette période que nait la ville moyenne qui unit les deux pôles médiévaux : la ville haute religieuse et la ville basse commerçante. Renforcée par une enceinte des XVIe et XVIIe siècles, elle est parée des collège et chapelle des jésuites (actuel lycée Bonaparte), du grand séminaire (devenu lycée militaire), de l’hôpital Saint-Gabriel, d’hôtels particuliers, d’un magnifique théâtre àl’italienne, d’un passage couvert, et de l’hôtel de ville.

CM éditions Gaud : vue générale, OPJ Autun du 14/05/2011

L’époque contemporaine

L’ère industrielle s’ouvre àAutun avec l’exploitation des schistes bitumineux, dont on extrayait une huile comparable au pétrole. Aujourd’hui, c’est une ville insérée dans un cadre paysager exceptionnel, disposant, àcôté de ses industries et de ses commerces, d’un patrimoine de premier plan, illustrant toutes les périodes de l’Antiquité ànos jours.

Bonus : le bêtisier

En 2010, le Collector « Â La Bourgogne comme j’aime  » proposait un timbre sur les remparts d’Autun.
Un envoi un peu tardif (mi 2011), la volonté de faire plaisir avec un beau cachet de la part de la postière et nous voilàavec un superbe 1er jour original…mais décalé !

CM éditions LL , Tours de défense sur les remparts, OPJ Autun 14/05/2011

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document